Dominique Lemaitre

De ses études de lettres, musicologie, électroacoustique et composition, Dominique Lemaître a su élaborer une synthèse singulière et écrire pour les formations les plus diverses : ses divers opus (solos instrumentaux, quatuor à cordes, pièces d’orchestre et d’ensemble – concertantes ou non, œuvres mixtes – avec dispositif électronique, partitions vocales, collaborations avec des plasticiens) témoignent de la diversité de son travail.

Commandé par les plus grands festivals et instances (Ministère de la Culture, Radio France, Union Européenne… et orchestres, joué sur tous les continents, son abondant catalogue a été servi par de talentueux solistes (Armand Angster, Ancuza Aprodu, Pierre Feyler, Anne Gastinel, Jean Geoffroy, Jean-Philippe Grometto, Bernard Heulin, Gary Hoffman, Kaoli Isshiki, Marie Kobayashi, Françoise Kubler, Thierry Mercier, Thierry Miroglio, Kiyoko Okada, Noëmi Schindler, François Veilhan, Isabelle Veyrier…), des formations telles que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, L’Orchestre de l’Opéra de Rouen/Haute Normandie, les orchestres d’Auvergne, de Picardie, de Nice… et les ensembles Accroche Note, Sine Qua Non, Slowind, Surplus, 2E2M, EOC, L’Octuor de Violoncelles… sous la direction de Daniel Bargier, Nicolas Brochot, Edmon Colomer, Daniel Kawka, Paul Méfano, Pascal Rophé, Oswald Sallaberger, David Stern, Arie Van Beek…

Empreinte de gestes artistiques à l’aura naturelle, la musique de Dominique Lemaître n’appartient à aucune école. Tout au plus, sa palette opère en évoquant quelques sources sentimentales venant de sa culture approfondie des Bach, Debussy, Scelsi, Ligeti… et de son goût prononcé pour certaines musiques extra-européennes. Entre ambiance stellaire et sonorité aquifère, forces telluriques et silences colorés, lyrisme diaphane et filigrane baroque, le discours musical – globalement monolithique – de Lemaître est toujours mis au service d’une poésie lumineuse et d’une écoute rituelle.

Dominique Lemaître a été invité en résidence en 2001-2002 en Région Haute-Normandie et en 2004 par l’Université d’Oberlin (Ohio).

Après un premier CD monographique enregistré à l’IRCAM en 1995, son disque Litanie du Soleil a reçu un “coup de cœur” de l’Académie Charles Cros en 2002. Un troisième CD monographique est paru en mai 2005, comprenant les œuvres Altius, Circé, Vers l’eau vers le feu et Huit à l’infini interprétées par Gary Hoffman, Kaoli Isshiki, Noëmi Schindler, l’Ensemble Orchestral Contemporain, L’Octuor de Violoncelles et l’Orchestre Philharmonique de Nice sous la direction de Daniel Kawka.

Pierre Albert CASTANET

  • 2005
  • Dominique Lemaître : compositeur
  • Gary Hoffman: violoncelle
  • Kaoli Isshiki
  • :soprano
  • Noëmi Schindler: violon
  • Ensemble Orchestral Contemporain
  • L’Octuor de Violoncelles
  • Orchestre Philharmonique de Nice
  • Direction : Daniel Kawka